mardi 10 juillet 2018

Crise des auteurs et enterrement du "Livre de demain"

Les auteurs, notamment de bande dessinée, sont en crise depuis plusieurs années. Ces difficultés continuent à s'accentuer, en particulier suite à une réforme fiscale récente qui risque de toucher durement l'ensemble des auteurs.

Les auteurs de bande dessinée, autour de quelques figures emblématiques comme Denis Bajram, ont commencé à se mobiliser de plus en plus pour faire prendre conscience de la situation de précarité dans laquelle vivent une majorité d'auteurs. Ils ont ainsi publié lors des Etats généraux de la BD des statistiques détaillées, fort éclairantes et très préoccupantes sur les grandes difficultés sociales dans lesquelles se débattent une proportion considérable d'auteurs. Sur la base de ce constat argumenté, les auteurs tentent de trouver des voies d'amélioration et cherchent à instaurer un dialogue constructif avec les pouvoirs publics.

Ce dialogue avec les autorités publiques, et notamment avec le ministère, semble difficile à établir de façon efficace. Denis Bajram en parle beaucoup mieux que moi ; il a récemment publié une synthèse claire de ces difficultés que je vous invite à lire ici.

Pour interpeler encore davantage le ministère et l'ensemble des acteurs du domaine, les auteurs ont mis en scène hier, dans les jardins du ministère de la culture, l'enterrement du "Livre de demain", mort avant d'avoir vu le jour. Un compte rendu de l'événement est disponible ici.